Actes invasifs : une vigilance accrue s’impose

07/12/21

Les infections associées aux soins (IAS) touchent des centaines de millions de personnes dans le monde et représentent un problème majeur pour la sécurité des patients. Dans les établissements de soins modernes et dans les pays développés, 5 à 15% des patients contractent une ou plusieurs IAS1 . En unités de soins intensifs, la mortalité associée aux IAS peut atteindre 44%2 . En France, la Surveillance et la Prévention des Infections Associées aux Dispositifs Invasifs3 (SPIADI) est un enjeu national.

Comment prévenir et maîtriser le risque infectieux ? Quels sont les bons gestes à observer ?

Des risques infectieux en augmentation

L’abord vasculaire, le drainage urinaire et la ventilation assistée sont essentiels à la médecine actuelle. La plupart des malades hospitalisés sont exposés à l’un ou l’autre de ces actes invasifs. Cependant, l’implantation temporaire d’un cathéter, d’une sonde vésicale ou endotrachéale est associée à un risque infectieux non négligeable.

Espinasse and allestime estiment que plus de 60% des IAS sont associées à l’implantation d’un dispositif médical ou chirurgical4 .

En France, la dernière enquête réalisée par Santé Publique France montre que le risque d’infection est en hausse chez les patients munis d’un dispositif invasif, en particulier un cathéter .

Poser un cathéter et prévenir les IAS : 7 étapes à garder en mémoire !

Comment prévenir les infections liées aux cathéters veineux périphériques courts et aux cathéters sous-cutanés ? Voici un petit rappel des étapes à suivre6 pour faire obstacle à l’afflux de microorganismes et créer des conditions d’asepsie.

Étape 1 : lavage des mains

  • Avec une solution hydro alcoolique en suivant les 7 étapes7 de friction pendant 30 secondes minimum. Il est recommandé de ne pas porter de bijoux et d’avoir des ongles courts, sans vernis. Cette hygiène des mains est à réalisé 3 fois : avant la préparation du matériel, avant d’enfiler les gants et au retrait des gants.

Étape 2 : préparation du matériel avant insertion du cathéter

  • Prévoir un prolongateur pour éviter les manipulations au niveau de l’embase. Pour un cathéter sous-cutané, un cathéter de petit calibre est préconisé.

Étape 3 : préparation cutanée pour l’insertion du cathéter

  • Si la peau du patient est souillée, la nettoyer avec un savon doux. Un antiseptique alcoolique permet de désinfecter la zone, à l’aide d’une compresse stérile. Si besoin d’un second passage, une autre compresse doit être utilisée. Attendre le séchage spontané de
    l’antiseptique.

Étape 4 : deuxième moment du lavage des mains avant d’enfiler les gants stériles.

  • Le cathéter peut être posé en toute sécurité.

Étape 5 : enlever les gants

  • Une troisième friction des mains avec une solution hydro alcoolique.

Étape 6 : prévenir l’infection liée au cathéter

  • Surveillez au moins une fois par équipe au niveau local l’apparition d’une induration, d’une douleur, d’un érythème. Au niveau général, surveillez l’apparition d’une fièvre inexpliquée.

Étape 7 : Réévaluer quotidiennement l’intérêt du maintien du cathéter.

Le saviez-vous ?

Les infections sur cathéters veineux périphériques sont graves et évitables8 dans plus de 2 cas sur 3.

1 Organisation mondiale de la santé (OMS), Lutte contre les infections, http://www.emro.who.int/fr/surveillance-forecasting-response/infection-control/infection-control.html

2 OMS, Infections Associées aux Soins et Promotion de l’Hygiène des Mains, https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwiT1YjAtdjzAhWvxYUKHWzCBhoQFnoECAsQAQ&url=https%3A%2F%2Fwww.who.int%2Fgpsc%2F5may%2Ftools%2Fslcyh_presentation_pour_coordinateur_fr.ppt&usg=AOvVaw2VjuvQcFzQuCdJjMbRXhA4

3 Preventioninfection.fr, Réseau de Prévention des Infections Associées aux Soins (RéPIAS), https://www.preventioninfection.fr/qui-sommes-nous/, consulté le 18 octobre 2021.

4 F. Espinasse et al., « Risques infectieux associés aux dispositifs médicaux invasifs », Revue Francophone des Laboratoires – novembre 2010 – n°426, https://www.em-consulte.com/ecomplementfile/BIO/emm316.pdf

5 C. Daniau et al., Infections associées aux soins en établissement de santé : résultats
de l’enquête nationale de prévalence 2017, 14 janvier 2020, http://www.cpias-ile-de-france.fr/surveillance/enp/2017/daniau-beh-enp-sept2020.pdf

6 RéPIAS_SPIADI, Lily. Prévenir les infections associées aux cathéters veineux périphériques courts et sous-cutanés, https://www.spiadi.fr/app/files/SPIADI%20-%20Guide%20Pratique%20Lily.396613297c57602ea5fff378e4afb7dc.pdf, mai
2021.

7 https://sf2h.net/wp-content/uploads/2019/05/HY_XXVII_SF2H_CATHETERS-2019.pdf

8 A. Gagneux-Brunon et al., “Vascular catheter-related infection claims to health insurance company: often preventable”, Clin Microbiol Infect, 2014 Dec;20(12):O1084-7. doi: 10.1111/1469-0691.12684.